• Rechercher 
  • sur Menara   
  • sur le Web   

Politique

Houria Ben Moussa,02/07/2012 10h10

Parti Istiqlal: le suspens est gardé sur le futur Secrétaire général

Le choix d’un successeur d’Abbas El Fassi à la tête du parti de la balance a été reportée à une date ultérieure, annonce le parti dans la nuit de samedi à dimanche à Rabat.

Photo: Idrissi Mohsine



"Il a été décidé, sur compromis de l'ensemble des parties, de reporter la première session du Conseil national, lors de laquelle devaient être élus le secrétaire général et les membres du comité exécutif du Parti", a affirmé le président du 16ème congrès général du PI, Mohamed Al Ansari, dans une déclaration à l’agence MAP.



Les raisons de ce report restent méconnues jusqu’à présent mais les deux candidats au poste semblent d’accord sur le principe afin de préserver l’unité du vieux parti.



Annonçant la décision de tenir la session du Conseil national "dans quelques jours", le premier candidat, Abdelouahed El Fassi, fils du fondateur et beau-frère du secrétaire général sortant, a souligné "le climat positif qui a marqué les travaux du congrès », indique-t-on dans une dépêche de la MAP. Tandis que l’autre candidat istiqlalien, Hamid Chabat, actuel maire de Fès, a mis l'accent sur la nécessité de « préserver l'unité et la cohésion du Parti ».



Les deux candidats ont assuré leurs détermination à briguer ce poste et qu’ils allaient gérer leurs affaires « avec sagesse et clairvoyance », ce qui témoigne d’une compétition acharnée qu’ils tiennent à garder loin de la lumière des médias.



Selon les statuts du PI, le secrétaire général est élu par le Conseil national via le vote à bulletin secret et à la majorité des voix et ce, pour un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois.



A rappeler que les travaux du 16ème congrès du Parti de la balance prendront fin le 1er juillet 2012.


Houria Ben Moussa
Partager cet article : Digg Facebook Blogmarks Wikio Scoopeo Viadeo
  • Dernière minute
  • Offres quotidiennes