• Rechercher 
  • sur Menara   
  • sur le Web   

Monde

afp.com,02/07/2012 12h37

Iran: début des exercices simulant l'attaque d'une "base étrangère"

L'Iran a entamé lundi des manoeuvres militaires simulant notamment l'attaque d'une "base étrangère" dans la région à l'aide de toute une gamme de missiles balistiques, a annoncé l'agence officielle Irna

Un missile Thunder est prêt à être tiré lors d'un exercice militaire, le 6 juillet 2011 en Iran
TEHERAN (AFP)

Ces manoeuvres, intitulées Grand Prophète-7, qui durent trois jours, vont mettre en oeuvre "des dizaines de missiles", dont des missiles balistiques Shahab 3 capables de frapper Israël ou les bases américaines dans la région, a précisé Irna citant un communiqué des Gardiens de la révolution, la garde prétorienne du régime qui contrôle les forces missilières iraniennes.

Elles ont été organisées dans le Dasht-e-Kavir, grand désert du centre de l'Iran où a été construite "une réplique d'une base aérienne" appartenant à une "force extérieure à la région", selon la même source.

"Des missiles de différentes portées seront tirés (contre cette réplique) de différents endroits du pays", a précisé Irna.

Un missile à courte portée est lancé prêt du détroit d'Hormuz dans le sud de l'Iran, le 2 janvier 2012
TEHERAN (AFP)

L'exercice mettra notamment en oeuvre une demi-douzaine de types de missiles balistiques iraniens, depuis les Shahab 1 et Fateh 110 à courte portée (200 km) jusqu'au Shahab 3 capable de frapper des objectifs à 2.000 km, selon la même source.

Il doit permettre de vérifier la précision et l'efficacité des tirs de ces missiles, seul armement de l'Iran capable de frapper des objectifs hors de ses frontières en l'absence d'une aviation moderne ou d'une marine de haute mer assez puissante.

Les responsables iraniens n'ont pas précisé la nationalité de la base dont la réplique allait servir de cible aux manoeuvres, mais ils ont régulièrement menacé, au cours des dernières années, de frapper les bases américaines dans le Golfe et au Moyen-Orient si l'Iran était attaqué.

Israël et les Etats-Unis ont évoqué à plusieurs reprises ces derniers mois l'éventualité de frappes militaires contre les sites nucléaires iraniens en cas d'échec des efforts diplomatiques des grandes puissances pour convaincre Téhéran de réduire son programme nucléaire controversé.


afp.com
Partager cet article : Digg Facebook Blogmarks Wikio Scoopeo Viadeo
  • Dernière minute
  • Offres quotidiennes