• Rechercher 
  • sur Menara   
  • sur le Web   

Football

MAPF,04/07/2012 09h24

Coupe arabe des nations (demi-finale): Le rêve continue pour les Lions de l'Atlas

La sélection marocaine de football, victorieuse de l'Irak sur le score de 2 buts à 1, mardi à Djeddah en demi-finale de la 9è édition de la Coupe arabe des nations, est à deux doigts d'un sacre qui concrétiserait le retour des Lions de l'Atlas sur la scène arabe après des années d'absence.



Avec l'art et la manière, Yassine Salhi et consorts ont su juguler les ardeurs d'une sélection irakienne quadruple vainqueur de cette compétition (1964, 1966, 1985, 1988) et qui tablait surtout sur le moral de ses éléments et leur combativité.



Le début de la rencontre n'a pas été si étincelant avec deux formations qui cherchaient à imposer leur jeu et à boucher toutes les brèches en arrière.



Les 10 premières minutes ont vu une équipe marocaine plus impliquée offensivement, mais sans pour autant parvenir à inquiéter le portier irakien, Nour Sabri.



Au bout du premier quart d'heure, les protégés de l'entraineur brésilien Ziko ont commencé à sortir de l'ornière en produisant un football plaisant, mais se sont montrés incapables d'apporter le danger sur les buts gardés par Aziz Kinani.



A la 23è minute, le latéral gauche Oussama Gharib parvient à trouver le chemin des filets en lançant un tir foudroyant à l'entrée de la surface.



Quatre minute plus tard, l'homme très en forme lors de cette Coupe, l'attaquant rajaoui Yassine Salhi, imite son coéquipier, Gharib, perce dans l'axe, fait tout ce qu'il veut dans la défense irakienne et envoie une frappe à ras de terre qui trompe la vigilance du gardien irakien. Il s'agit au passage de la 6è réalisation de Salhi, meilleur buteur du tournoi jusqu'ici.



Touchés dans leur orgueil, les Irakiens vont courir après la réduction du score, mais ils buteront chaque fois sur une défense marocaine bien en place, qui a réussi à garder son avantage jusqu'au renvoi aux vestiaires.



Les Irakiens vont débuter la deuxième mi-temps sur les chapeaux de roue, jouant le tout pour le tout, tandis que l'équipe marocaine optait pour les contres.



A la 46è minute, l'attaquant irakien Mustapha Karim Abdallah expédie une frappe très puissante qui bute sur la transversale, soit la première alerte sérieuse pour la défense marocaine.



Le jeu se concentrait par la suite en milieu de terrain, avec un léger avantage pour les Irakiens qui ont failli réduire l'écart, quand Mustapha Karim, à la réception d'un centre aérien, dévie la balle de la tête, mais le portier marocain, Issam Badda, rentré en deuxième période en remplacement de Aziz Kinani, blessé, écarte le danger.



Dans le temps additionnel, Yassine Salhi s'infiltre sur le côté gauche et réussit à servir remarquablement Abdelaadim Khadrouf, qui, face à face avec le gardien, parvient à l'effacer mais échoue à mettre le cuir dans les cages vides (90+2è).



Lors de la dernière minute du temps additionnel, l'arbitre algérien de cette rencontre, Jamal Hamoudi, accorde un pénalty douteux en faveur de l'Irak après que le milieu de terrain Karrar Jassim Mohamed ait été fauché en pleine surface. Mustapha Karim réussit à transformer le pénalty (90+6è), soit l'unique but encaissé par les Lions de l'Atlas dans cette compétition jusqu'à présent.



Plus tôt dans la journée, la première demi-finale a vu la Libye, qualifiée en tant que meilleure deuxième des trois groupes, empocher le premier billet de la finale aux dépens de l'Arabie Saoudite, double vainqueur de la compétition (1998-2002), en s'imposant sur le score de 2 buts à 0.



La finale entre le Maroc et la Libye, qui se sont déjà retrouvés lors du premier tour (0-0), est prévue vendredi, tandis que l'Irak et l'Arabie Saoudite se rencontreront la veille en match pour la 3è place. 


MAPF
Partager cet article : Digg Facebook Blogmarks Wikio Scoopeo Viadeo
  • Dernière minute
  • Offres quotidiennes